Noëlle Echiffre                                                                                                        Accueil Noëlle Echiffre
 

Dame Egards



 
Dame Égards trônait sur un empire
Respectée de ses sujets
elle animait occurrence et coïncidence
épopée d'une prunelle salvatrice.

 
Surplis enveloppant et brigantine la couvrant
tissés assemblés d'un seul fil
Léger et signifiants concentration d'un seul signe.
Le visage ovale, l'attitude sage et damoiseau.

 
Elle était environnée, depuis ses aïeules ?
D'une escorte de partisans instaurant ministères.
L'initiateur dénommé concordance
élue à l'évidence et à l'unanimité.

 



Le second s'accomplissait dans un au-dessus
et s'appuyait sur son collègue concordance
accès à l'altérité tangible
Renonce alors à toute attente avec joie
 






Être au-dessus et assuré au delà des âges
Les sujets de cet empire prisaient Dame égard
Ses chevaliers comme prolongation d'elle-même.
Les va nus-pieds Commonpeut retenaient leur souffle.
 




 
Un homme assez étranger à Dame Égards
Vint traîner ses guêtres, sans trop d'égards.
Surpris de ne pas entendre piper mots
 Il en dix deux ou peut-être trois à Dame Egards
 

 



















le souffle réconcilié et espace de vie
Dame Egards un tantinet moins drapée
aspirait quelque peu à un rythme moins concis ou barlong
elle consentit à ne pas en être contrits.
 

 


 

  • Christine dit :
    13/12/2021

    Je suis émerveillée par ces photos , les lumières, ombre et couleur
    A chaque fois un élément sort de l ensemble et nous fait rêver
    Bravo

  • RENO dit :
    7/12/2021

    Bercé par une poésie irréelle et musicale, je me laisse porter par tes photos si créatives et fraiches. Merci

  • Claude Hersant dit :
    7/12/2021

    Une belle série en couleur et profondeur.

  • Hervé dit :
    5/12/2021

    Entre herbes, feuilles et plans d eau,
    une promenade champêtre et mystérieuse
    avec Dame Egards!

  • Rincevent dit :
    4/12/2021

    Finalement le ministre Initiateur et son second se retrouvent au chômedu : Dame Egards semble avoir constaté que tout advenait et coïncidait, ou pas, très bien tout seul. Du moment qu'ils gardent leurs belles coiffes, ils ne râleront pas.
    Quelle belles images !

  • Marie-Lys dit :
    4/12/2021

    Ces photos font un magnifique écho à l’expo d’hier et moi je me sens aussi dame égard avec cette nécessité de se reculer un peu. Bravo

  • noelle echiffre dit :
    4/12/2021

    Bonjour et merci pour vos retours.
    Je n'ai jamais pour but de ne pas être comprise, simplement je pense que c'est ainsi puisqu'à chacun-une de se laisser prendre ou pas par des textes, photos, peintures où autres.
    Là Dame Égards et ses ministres qui se renvoient une balle de sentiments et qualités ultra positives se mettent avec assurance à une place au-dessus de toutes émotions plus humainement partageables. Ils sont si indiscutables dans leur constance morale que très peu discutables.
    L'altérité de Dame Égards comme celle de ses sujets est passée à la trappe.
    Un homme qui tend à faire comme il peut, entend les sujets de la Dame qui ne respirent plus. Lui est de passage et le dit comme une pensée qui le concerne. Parce que l'altérité revient et que de sujets de la Dame, chacun-une peut reprendre sa place, Dame Égards est plus libre et moins autoritaire.
    Elle n'en est donc pas contrit.

  • Adrien dit :
    3/12/2021

    D'accord avec Marie. Un texte assez complexe qu'il est difficile de suivre mais on se laisse porter par une histoire qu'il faut juste créer et de jolies photos

  • Sophia dit :
    3/12/2021

    Un fable fort imagée

  • Cachou dit :
    3/12/2021

    Les 2 premières photos m'évoquent les contrastes de l'été et de l'hiver, alors que la dernière, dans ses teintes brunes, me parle de pluie et d'automne, et du fragile équilibre entre la terre et l'eau. Dame Égards m'a un peu égarée, mais sans doute était-ce son but !



  •