Catherine Estrade




                  Pirates


 

Une gravure taillée

sur un chariot d'ailes brisées

qui file au vent

aux fronts des marais des futaies


 

Fuir

fuir vers la mer

vers l'absence de terre

là où flottent les pavillons des pirates immuables


 

Entassés sur les planches

les moulures spongieuses

dans un chariot de voiles gisantes

aux bords des mares répugnantes


 

Ils filent au vent

vers la mer

dans les bras diaphanes

des pirates chimériques


 

Un crayon dans la main

griffonnant des clameurs

à chaque saillie épelée


 

un couteau sur les veines saillantes

des envieux

un bâillon sur la bouche


 

ils fuient vers la mer


 

Priant pour que les pirates

récitent encore au coin des cales


 

des poèmes dérisoires