Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
                                                                                                                                                                                                                           


                                                                                                                                                                                                                                               







ATIRHEM REBI




 
 
Aujourd'hui, la lumière brune tend à encadrer le jour, suspendre la marque des corbeaux au dessus de nos têtes. Sous la porte clouée, nos voix se contentent d'être là, inutiles et assises. A présent, nous savons nous tenir pour dissoudre nos peurs dans nos larmes de sel, la portion du Diable cachée sous le manteau.
 
Pourtant, bien plus tard, quand la vague couchée ne fera plus un pli et que le ciel en miettes taquinera l'oubli, nous aussi, nous voudrons nous assoir sur le bord de l'enfance.
Alors, interminablement, le temps, jaloux et sentinelle, viendra foudroyer le fauteuil et la chaise, ne nous concédant plus qu'une assise de braise pour repos éternel.





                                                           





                               







 


Accueil     Arts plastiques    Musique    Ecriture   Le zinc  Contact