Chargement... Merci de patienter quelques secondes...







                                              Catherine Estrade





                                                       ...
 

Entre le néant et l'amour se pressent des vides haletants

que nous attrapons

 

Parfois

 

Quand tout est dit tout défait à refaire.

 

Toujours encore l'abandon

le glissement de la mélancolie

cet autre qui s'arrache et s'éveille

aux piétinements

des troupeaux

 

Seul ici sur la barrière en équilibre discordant à écouter les piaillements

 

Il faudra gravir encore pour ne plus entendre

 

Les mains baignées de néant tendre et lointain

proche de ce qui aime

au loin les gestes

au loin le reste de ce qui ne se lie plus

de ce qui se délie de cet autre griffé

 

 




Quelque chose à dire, c'est ici


 
 
NOUVELLES

La limite


Accueil     Arts plastiques    Musique    Ecriture   Le zinc  Contact